• Cet événement religieux rend hommage à la présentation, à Bethléem, de l'enfant Jésus aux mages venus d'Orient, qui lui ont offert de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Trois cadeaux, donc trois personnages venus de trois continents -Gaspard (Asie), Melchior (Europe) et Balthazar (Afrique)- qui n'étaient, à l'origine, ni rois, ni trois.

    30 millions de galettes par an

    Quant aux galettes que l'on partage à cette occasion, pas de panique si vous loupez le coche : on peut "tirer les rois" durant tout le mois de janvier, voire au-delà. Chaque année, les Français en croquent plus de 30 millions, qu'elles soient à la frangipane, à la pomme, au chocolat...

    Ce gâteau trouverait son origine lors des Saturnales, chez les Romains, des fêtes païennes durant lesquelles ils avaient l'habitude d'inverser les rôles entre maîtres et esclaves, en cachant un haricot sec dans une pâtisserie pour désigner le "prince" qui voyait pour quelques heures tous ses désirs exaucés. La coutume voulait que le plus jeune de l'assemblée se cache sous la table et assure à l'aveugle la distribution des parts.

    De nos jours, ce rituel est en tout point semblable à celui de l'Antiquité, et celui qui trouve la fève en mangeant est déclaré "roi" ou "reine"... Le temps d'une journée.

    ON TIRE LES ROIS !!


    12 commentaires
  • L'histoire du carnaval est liée à l'histoire maritime de la ville de Granville. À l'époque où la peche à la morue était l'activité principale du port, les départs des terres-neuvas avaient lieu aux alentours de mardi gras. Le carnaval était leur dernière fête à terre avant de prendre la mer. Il est aujourd'hui l’un des trois grands carnavals ayant subsisté, chacun avec leurs spécificités et leurs coutumes, dans des villes portuaires françaises.

    La première édition du carnaval - avec comité d'organisation - a lieu le 7 février 1875. Le carnaval s'inscrit alors dans la tradition des fêtes de bienfaisance : parmi les chars composant la cavalcade, un char de la charité récolte des fonds pour l'aide aux plus pauvres. Cette tradition a été reprise en 2003, et depuis le dernier char de la parade récolte des fonds pour une association granvillaise.

      Cette année a lieu la 146 eme édition du 21 au 25 février. L'an dernier, le carnaval avait attiré plus de 120000 visiteurs. La cavalcade fait plus de 2 kilométres de long et totalise 47 chars. Bien sur le carnaval est satirique, caustique et humoristique. Cette année, municipales oblige, il y aura un char sur la mairesse de granville qui est loin de faire l'unanimité.


    23 commentaires
  • Dans sept jours, il y aura un grand mouvement de grogne contre le prix du carburant et aussi manifester son mécontentement vis à vis de la politique menèe par notre bon président. Vous connaissez surement la chanson de patrick Bruel "alors regarde", eh bien cette parodie n'est que la stricte vérité !! bonne vidéo a tous !


    22 commentaires
  •    Pour une sombre histoire d'héritage mal partagé, un homme à tué une famille entière à Orvault. Il a assassiné un à un avec un pied de biche le père, la mère et les deux enfants avant de les découper et de les brûler. Cette acte de barbarerie me révolte. Bien sur, ce criminel là sera condamné à perpétuité mais sera libre dans 15 ans. La justice française n'est pas assez sévère et il faudra penser un jour ou l'autre à retablir la peine de mort pour chatier les grands criminels. Qu'en pensez-vous ?

    L'ARGENT NE FAIT PAS LE BONHEUR !


    26 commentaires
  • Depuis le 1er juin dernier, l'état a mis en place un site internet pour interdire le démarchage téléphonique : www.bloctel.gouv.fr. Ce service entièrement gratuit est un grand succés puisque 3 millions de personnes se sont inscrits en six mois. je me suis inscrit à ce service et les premiers mois étaient concluants. Mais depuis quelques semaines, je suis de nouveau assailli par les centres d'appels venant de france ou même de l'étranger. Sur ce site, il y a possibilité de porter plainte contre ces appels indésirables. Si vous êtes dans le même cas, n'hésitez pas à signaler ces numéros intempestifs qui vous appellent.

    CONTRE LE DEMARCHAGE TELEPHONIQUE


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique