• Evadé de prison et recherché par toutes les polices, Constant Billot trouve refuge sur une péniche abandonnée. Silvia, une jeune habitante de ce coin perdu qu'elle rêve de quitter, découvre l'homme traqué. Elle lui propose un implacable marché : Constant doit tuer Jeanne, sa mère adoptive, sinon elle le dénonce à la police ! C'est donnant, donnant ! Piégé, Constant ne peut qu'accepter le marché de sa ravissante maître chanteur. Mais Constant n'est pas un assassin. Loin de là ! Un piège plus redoutable que celui de la prison va dès lors se refermer sur lui : celui des sentiments…

    Avec daniel Auteuil et sabine Azéma en tête d'affiche, isabelle Mergault ne fait pas dans la dentelle et essaie de nous faire rire avec un scénario noir plutôt tiré par les cheveux et assez invraisemblable, avouons-le . L'exercice de style était délicat et le résultat est mitigé. Certes, le film est sauvé par la qualité reconnue des acteurs mais l'histoire de ce repris de justice contraint d'éxécuter un contrat par moment dérape un peu ! On pouvait mieux attendre de la plume acérée d'Isabelle Mergault !

     


    2 commentaires
  • Brigitte Bardot, née Brigitte Anne-Marie Bardot le 28 septembre 1934 à Paris, est une actrice de cinéma et chanteuse française, une militante de la cause animale, ainsi que la fondatrice et présidente de la fondation qui porte son nom.

    Figure féminine des années 1950 et 1960, elle fut une star mondiale, l'égérie et la muse des plus grands artistes de l'époque. Emblème de l'émancipation des femmes et de la liberté sexuelle, elle passa de la femme enfant à la femme fatale, libre et provocatrice, ingénue et impudique, dans une société conservatrice en matières de mœurs. Elle tourna avec les plus grands réalisateurs incarnant dans ses personnages la légèreté et la sensualité, et devint rapidement un sex-symbol. Avec à son actif 48 films et plus de 80 chansons en 21 ans de carrière, Brigitte Bardot, tout aussi connue sous les initiales de « BB », est une des artistes françaises les plus célèbres. Elle mit un terme à sa carrière d'actrice en 1973 pour se consacrer à la défense des animaux. Ses actions en leur faveur sont appréciées mais néanmoins parfois controversées. Elle fut condamnée à cinq reprises pour incitation à la haine raciale, pour ses critiques envers l'immigration, l'abattage halal, le métissage, certains aspects de l'homosexualité ou encore l'islam en France.

     


    votre commentaire
  •                            La grande Ginette Garcin est morte... ses obsèques auront lieu lundi (réactualisé)

     

    Elle était la dernière survivante du Clan des veuves, une comédie sur la solitude du veuvage qu'elle avait elle-même écrit ou elle jouait avec ses copines Jackie Sardou (disparue en 1998) et Mony Dalmès (morte en 2006). cette pièce créée en 1990, jouée plus de 1000 fois à Paris et qui tournera longtemps en province sera un immense succès. Avec son accent du sud, ses yeux malicieux, ce petit bout de bonne femme à l'humour gouailleur était un peu devenue la mamie de tous les téléspectateurs avec son rôle de Tante Jeanne dans la série Famille d'accueil.

     

    Née à Marseille le 4 janvier 1928, Ginette Garcin avait débuté sa carrière dans l'orchestre de Jacques Hélian en 1946, avant de rejoindre Loulou Gasté. Par la suite, elle devient l'une des premières interprètes de Bobby Lapointe et de Jean Yanne, dont elle enregistre plusieurs chansons - elle était d'ailleurs revenue récemment sur le devant de la scène avec un album de chansons paillardes.

    A partir des années 70, Ginette Garcin entame une prolifique carrière au cinéma - Le drapeau noir flotte sur la marmite, Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, Les uns et les autres, Cousin, cousine, Dupont Lajoie, Edith et Marcel, L'homme de ma vie, Partir, revenir, Attention Bandits, Les Bidochon, La Beuze, Les Dalton -, ainsi qu'au théâtre - Hôtel particulier, Le nègre, La bonne adresse.

    Egalement très présente à la télévision, on a pu la voir dans Au théâtre ce soir, Les cinq dernières minutes, Commissaire Maigret, Série noire, Marc et Sophie, Imogène ou Camping Paradis, pour ne citer qu'eux. Elle tournait encore il y a quelques jours un épisode de la série Famille d'accueil pour France 3.

    Souffrant depuis deux ans d'un cancer du côlon que l'on croyait guéri, elle avait multiplié les allers et venues à l'hôpital ces dernières semaines, alors qu'elle poursuivait sa carrière au courage - Famille décomposée à la télé, Monique est demandée en caisse 12 au théâtre et Trésor au cinéma. Elle venait de signer pour reprendre la pièce Toc Toc avec son ami Gérard Hernandez à la rentrée à Paris.

    Elle est morte hier, à l'hôpital de Nanterre, des suites d'une occlusion intestinale, une rechute foudroyante de son cancer.


    6 commentaires
  •    Il y a 5 ans , Camping avait attiré plus de 5 millions de spectacteurs. Revoilà donc la

    suite des aventures des campeurs au camping des flots bleus d'Arcachon. On y retrouve

    toute la bande : patrick Chirac, éternel séducteur, le couple Gatineau et l'inimitable Jacky

    Pic.

      Si le film de Fabien Onteniente n'évite pas une impression de déjà vu et d'un manque

    d'originalité dans le scénario, le bon entrain communicatif des acteurs fait oublier toute

    la faiblesse d'une histoire prévisible. Les dialogues sont toujours très drôles et certaines

    phrases vont devenir culte comme celle-ci : Christophe Colomb a découvert l'Amérique

    et moi, j'ai des couverts en plastiques !

     


    7 commentaires
  • Jean Reno, de son vrai nom Juan Moreno y Herrera-Jiménez ou Juan Moreno Herrera, (né le 30 juillet 1948 à Casablanca) est un acteur français né de parents espagnols.



    Jean Reno naît à Casablanca où ses parents, originaires d'Andalousie - son père était de Sanlúcar de Barrameda et sa mère était de Jerez de la Frontera - ont fui le régime de Franco. La famille s'installe ensuite en France en 1960. Après avoir accompli son service militaire en Allemagne, Jean Reno, de retour en France, se lance dans une carrière de comédien, montant une compagnie théâtrale avec Didier Flamand.
    Il fait des apparitions remarquées dans des films tels que Clair de femme de Costa-Gavras (1979) ou Le Dernier Combat de Luc Besson (1983). Sa collaboration avec ce dernier pour Le Grand Bleu, Nikita ou encore Léon lui confèrera une notoriété nationale puis internationale ; c'est à cette occasion qu'il apprend l'anglais, le film étant tourné dans cette langue. Multipliant les registres, il devient ainsi une des valeurs sûres du cinéma de l'Hexagone, tournant avec les plus grands acteurs et réalisateurs français avant d'être sollicité par Hollywood où il devient un des rares acteurs français à connaître une vraie carrière internationale : Mission impossible avec Tom Cruise, Godzilla avec Matthew Broderick, Ronin avec Robert De Niro, La Panthère rose avec Steve Martin ou encore Da Vinci Code avec Tom Hanks.

    Il a été nommé trois fois pour le César du meilleur acteur ; deux fois pour un premier rôle grâce à Léon et Les Visiteurs, ainsi qu'une fois pour un second rôle dans Le Grand Bleu.

    Fait rare, Jean Reno est également très connu au Japon.

    On notera aussi que l'acteur a refusé le rôle de l'Agent Smith dans le film Matrix (qui sera finalement joué par Hugo Weaving) et choisit de jouer dans Godzilla.



      Le dernier film de Jean Reno sur les écrans de ciné en ce moment est le 4eme film
    de Richard Berry : L'immortel. Ce film retrace l'histoire de Jackie Imbert, caid de la pégre
    marseillaise qui a survécu à 22 balles lors d'un réglement de compte. Jean Reno incarne
    ce personnage avec sincérité et brio.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique