•   Musicalement, est-il possible de faire un copier-coller de la musique des Beatles ? Eh bien, aucun problème pour quatre chanteurs et musiciens d'Amiens.

    .Quatre garçons nourrissant une même passion pour les Beatles. A chacun de leurs concerts, ils interprètent avec passion et énergie une cinquantaine de chansons des Beatles allant de la première époque à la dernière. Au fil du temps, le succès s'est révélé croissant. The Rabeats en sont aujourd'hui à plus de cinq cents cinquante concerts. D'octobre 2003 et la mi-avril 2004, The Rabeats ont rendu hommage aux Beatles en ouverture du Fan Tour de Pascal Obispo. En juin 2004, ils ont ravi le public de l'Olympia et en juin 2005, celui de La Cigale puis en juillet celui du festival de Paléo. Plus de 900000 personnes les ont déjà applaudis ! Depuis leur agenda est bien chargé, plus de cent cinquante concerts par an !


    20 commentaires
  • A 75 ans, alain Souchon a sorti son 15 eme album il y a quelques jours. Cela faisait onze ans qu'il n'avait pas sorti un album solo avec ses propres compositions. Il confesse qu'il devient de plus en plus fainéant pour écrire ses textes et que laurent Voulzy son complice de toujours n'est pas le tgv non plus. En tout cas, cet album reste dans son style caractéristique au ton détaché, réveur et bien  mélancolique, c'est une vraie bonne surprise !


    29 commentaires
  • Dick Rivers, Hervé Forneni de son vrai nom, est décédé ce mercredi 24 avril, dans la nuit, des suites d’un cancer. Le rocker aurait dû fêter ses 74 ans…

    Dick Rivers s’en est allé. Ce mercredi 24 avril, son manager Denis Sabouret a annoncé la triste nouvelle, en postant un message sur son compte Twitter : « J’ai la grande tristesse de vous annoncer que Dick Rivers est décédé cette nuit des suites d’un cancer. Nos très affectueuses pensées à son épouse Babette ainsi qu’à toute sa famille ». C'est aussi ce 24 avril que Dick Rivers, né en 1945 à Nice, aurait dû fêter ses 74 ans…

    Si son cancer n’a jamais été révélé au grand jour, le chanteur a eu plusieurs soucis de santé au cours de sa vie. En février 2015, Dick Rivers avait été hospitalisé pour un traumatisme crânien. Dans une interview qu'il avait accordée à RTL à l'époque, il avait confié avoir « peur de la mort »depuis cet accident qui l'avait beaucoup affaibli. « Je pense souvent à la mort, parce que c’est la fin et que je redoute la fin », avait-il déclaré. À cette époque, alors qu'il venait de fêter ses 70 ans, le chanteur restait lucide sur son état de santé : « Aujourd'hui, physiquement, tenir deux heures sur scène, je ne pense pas que je puisse encore le faire », affirmait ce proche de Johnny Hallyday sur RTL.

     

    Dick Rivers, qui aurait dû célébrer ses 74 ans ce mercredi 24 avril, laisse derrière lui de nombreux fans qui ont suivi le rocker durant ses cinquante-cinq ans de carrière.


    12 commentaires
  •   Voici une nouvelle venue dans le monde de la pop française ! Clara Luciani 27 ans d'origine corse a remporté il y a un mois une victoire de la musique. Son premier album nommé Sainte Victoire a été couronné de louanges par les critiques . En six mois, l'album s'est vendu à plus de 150000 exemplaires bien lancé par son titre phare "la grenade" que je vous propose d'écouter. Personnellement, j'adore son style et ses arrangements pop un peu rétro.


    16 commentaires
  • Après quasiment quatre ans d'absence, Bénabar est de retour. Voici son nouveau titre "feu de joie" extrait de son prochain album, qui devrait voir le jour en février prochain.

    "Cela a été très laborieux mais sans douleur". Pour ce nouveau disque, Bénabar s'est rendu à Bordeaux afin de trouver l'inspiration. "J'ai travaillé et re-travaillé sur cet album. Cela a été très laborieux mais sans douleur", explique-t-il au micro d'Europe 1. "C'est parfois joyeux de travailler, ce n'est pas forcément une punition", souligne l'interprète de L'effet papillon. En plus de cet album, le chanteur a également annoncé une tournée, à partir de novembre 2018, dans toute la France.

    "Exalter la volonté de résoudre les problèmes". Dans le single Feu de joie, l'artiste s’élève contre "les malheurs", "les blessures" et ce qui nous "fracture". "Il y avait cette envie : d'exalter la volonté de résoudre les problèmes, de façon divertissante et entraînante", confie Bénabar. "C'est une réaction, une forme d'antidote pour ne pas se laisser aller", affirme-t-il. Dans ce nouveau disque, le chanteur annonce qu'il n'y pas une thématique précise. "Il n'y a pas de fil conducteur, comme dans tous mes albums. Mais sur quatre ans, il y a des choses qui m'ont touché et qui traversent plusieurs chansons : cette envie d'aller vers la joie, la lumière, tout en connaissant les difficultés de la vie", conclut-il.


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique