•    Je profite du mauvais temps dehors pour travailler à l'intérieur. Actuellement je refais le plafond du garage après avoir aménagé une arriere cuisine. J'ai donc démonté l'ancien plafond composé de paques d'isorel, j'ai nivelé ou raboté les madriers de la charpente pour poser du lambris des landes. La complication principale vient du fait que tous les madriers n'ont pas la même dimension donc je dois ajuster des cales avant de poser mon lambris de façon bien droite. L'ajustement est parfois compliqué et je dois m'y reprendre en plusieurs fois mais vite et bien ne vont pas ensemble. Dans une semaine, cela devrait être terminé.

    ATTENTION TRAVAUX !!

    ATTENTION TRAVAUX !!

    ATTENTION TRAVAUX !!


    23 commentaires
  • Après quasiment quatre ans d'absence, Bénabar est de retour. Voici son nouveau titre "feu de joie" extrait de son prochain album, qui devrait voir le jour en février prochain.

    "Cela a été très laborieux mais sans douleur". Pour ce nouveau disque, Bénabar s'est rendu à Bordeaux afin de trouver l'inspiration. "J'ai travaillé et re-travaillé sur cet album. Cela a été très laborieux mais sans douleur", explique-t-il au micro d'Europe 1. "C'est parfois joyeux de travailler, ce n'est pas forcément une punition", souligne l'interprète de L'effet papillon. En plus de cet album, le chanteur a également annoncé une tournée, à partir de novembre 2018, dans toute la France.

    "Exalter la volonté de résoudre les problèmes". Dans le single Feu de joie, l'artiste s’élève contre "les malheurs", "les blessures" et ce qui nous "fracture". "Il y avait cette envie : d'exalter la volonté de résoudre les problèmes, de façon divertissante et entraînante", confie Bénabar. "C'est une réaction, une forme d'antidote pour ne pas se laisser aller", affirme-t-il. Dans ce nouveau disque, le chanteur annonce qu'il n'y pas une thématique précise. "Il n'y a pas de fil conducteur, comme dans tous mes albums. Mais sur quatre ans, il y a des choses qui m'ont touché et qui traversent plusieurs chansons : cette envie d'aller vers la joie, la lumière, tout en connaissant les difficultés de la vie", conclut-il.


    17 commentaires
  • Angela pense avoir une vie idéale. Elle vit à Nice, dans un bel appartement, avec un beau mari et une charmante ado. Mais le soir de Noël, sa fille la laisse pour rejoindre son petit copain, son mari la quitte et sa meilleure amie préfère prendre des somnifères plutôt que de passer la soirée avec elle. Le choc ! Angela n’a plus d’autre choix que celui de se reconstruire... et ce n’est pas simple avec une mère tyrannique, une meilleure amie hystérique et un psy aux méthodes expérimentales.

    Ce film ne mérite pas son titre car l'oeuvre n'est pas brillante du tout ! Pourquoi Michéle Laroque, comédienne somme toute banale s'est-elle fourvoyée à réaliser ce navet ? rien ne va , le scénario est bancal, les situations improbables et les comédiens sont tous à la dérive même Kad Merad. Ce film est ennuyeux et cette comédie ratée n'arrache même pas un sourire ! De grâce Madame Laroque, arretez là le massacre ! La réalisation n'est pas faite pour vous !


    18 commentaires
  •   Ce duo va représenter la France au concours de l'eurovision à Lisbonne le 12 mai. Cette chanson raconte la naissance en mer de ce bébé nigérien fils de jeunes migrants embarqués sur un bateau. Au delà de toute considération politique et étant donné qu'il s'agit d'un sujet actuel très sensible, je ne ferai pas de commentaires. Par contre, la chanson me plait beaucoup même si je doute qu'elle remporte un grand succés auprès des juges de l'eurovision. Et vous, qu'en pensez vous ?


    21 commentaires
  • Paris, un atelier d’artiste caché au fond d’une allée verdoyante.
    Madeline l’a loué pour s’y reposer et s’isoler.
    À la suite d’une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.

    L’atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l’assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd’hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d’unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires.

    Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.

    Guillaume Musso signe un thriller addictif et envoûtant porté par des personnages profondément humains. Une plongée vertigineuse dans le monde mystérieux de la création.


    10 commentaires