• Les voitures les plus fiables ne sont pas celles que l'on croit d'après l'Automobile Magazine. Les marques françaises sont quasiment absentes et une marque fait un gros carton : opel.

     

    OPEL : UNE MARQUE HYPER FIABLE !


     

     

     

    Le Top 100 des voitures les plus fiables publié par l'Automobile Magazine est surprenant. Pour l'établir, plusieurs sources ont été utilisées : les témoignages des lecteurs, les avis de plusieurs experts indépendants de l'ANEA (Association nationale des experts automobiles), les campagnes de rappel de véhicules... À partir de ces données, un classement de fiabilité a été établi. Et celui-ci s'avère surprenant.

    Les petites voitures règnent en maître et pour cause : elles sont moins sophistiquées et contiennent moins d'électroniques donc elles ont moins de chance de tomber en panne. La grande gagnante de ce classement est l'Opel Karl, reine des micro-citadines. Elle remporte la brillante note de 19/20 malgré sa fabrication en Corée qui pourrait lui donner une mauvaise image. Pour 9 990 €, on peut donc s'offrir une des voitures les plus fiables du marché. Avec 17,5/20, la Fiat Panda est la seconde grande surprise de ce Top 100. Elle est vendue, elle aussi à un petit prix (9 590 €). Et une autre Opel referme le podium : l'Adam, avec un 17/20 mérité.

     

    Niveau berlines, on oublie la supériorité allemande. C'est Skoda qui s'impose avec son modèle Superb. Moins chère et moins élégante que ses consœurs allemandes, elle n'a pas besoin d'opulence pour séduire les consommateurs et les experts. Chez les compactes, la Nissan Pulsar semble avoir conquis les cœurs avec un 19/20 prometteur. Pour trouver une voiture française, il faudra descendre loin dans les profondeurs du classement jusqu'à rencontrer la 308 de Peugeot à la quinzième position.

    Chez les citadines, Opel réussi également son pari en glissant sa Corsa sur la seconde marche du podium. Elle est ex-æquo avec la Renault Zoe. Une surprise dans ce top puisque ce modèle déborde d'équipements électroniques. Pour la première position, il faudra regarder du côté de la Mazda 2. Une surprise supplémentaire dans le classement du magazine.


      Petit sondage maintenant pour vous les amis du blog ! quelle est votre marque de voiture ? en êtes vous satisfait entièrement ? j'attends vos commentaires !


    15 commentaires
  •   Il y a quelques mois, j'ai installé un abri de jardin dans le fond de mon terrain pour y ranger mes outils, mes tondeuses et autres bricoles. Après avoir fourni des plans différents, des photos, une demande d'autorisation de travaux m'a été demandée par la mairie pour transmettre mon dossier à la préfecture. Deux semaines après, la mairie m'a répondu favorablement. Mais voilà que cette semaine, le service de l'équipement me contacte pour me demander un nouveau document attestant exactement la superficie habitable de mon pavillon en vue de préparer le montant de la taxe d'environnement. L'abri de jardin m'a couté 850 euros (ce qui n'est pas excessif en soit) mais la taxe que je dois payer pourrai dépasser 300 euros. J'ai pourtant bien précisé qu'il ne s'agit pas d'une construction en dur puisque tout est démontable y compris les parpaings. Je constate donc qu'en France, on n'est plus libre de faire ce que l'on veut chez soi, tout est taxable à volonté !

    COUP DE GUEULE !


    20 commentaires
  •  Ce parc botanique de 12 hectares est une pure merveille. En 2015, il a été le site touristique le plus fréquenté du département du Gard. Le jardin a été créé par Eugène Mazel , botaniste réputé, en 1856. Mes photos représentent le village laotien qui se situe à l'entrée du parc.


    21 commentaires
  •  Le phare de gatteville est situé à la pointe de la cote est du cotentin à coté de Barfleur. Un premier phare est construit en 1774 mesurant 25 mètres de hauteur mais cinquante ans plus tard, un immense chantier occupant plus de 1000 ouvriers va mettre en place le deuxieme plus haut phare d'europe. Il a été construit avec 7400 tonnes de granit et culmine à 75 métres de hauteur. La visite du phare ne coute que 3 euros et pour accéder au sommet, vous devrez gravir 365 marches pour découvrir un panorama époustouflant.

    LE PHARE DE GATTEVILLE

    LE PHARE DE GATTEVILLE

    LE PHARE DE GATTEVILLE


    29 commentaires
  • Au coeur de la tourmente : l'additif E171, aussi connu sous le nom de dioxyde de titane. Présent dans de nombreux aliments, notamment dans les bonbons, il a fait l'objet d'une étude scientifique. Les résultats sont assez alarmants.

     

     

    La guerre aux additifs se poursuit, alors qu'une étude sur le colorant E171 vient d'être publiée dans la revue Scientifics Reports. Cet additif, du dioxyde de titane, est omniprésent dans l'alimentation, que ce soit dans les plats préparés, les conserves ou les confiseries. Il sert à blanchir les aliments. En Europe, il est autorisé depuis 1966, mais c'est seulement depuis quelques années que la communauté scientifique s'interroge à propos de ce composant. Il est composé de nanoparticules à hauteur de 5 à 45 %.

    L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a demandé qu'une étude soit menée. Ce qui a été fait au cours de 4 années par des chercheurs de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra). Du dioxyde de titane a donc été donné à des rats, soit pendant 100 jours, soit pendant une semaine. L'expérience a été répétée à de nombreuses reprises, pour assurer des résultats moyens fiables. Les chercheurs ont fixé la dose quotidienne d'additif à 10 milligrammes par kilogramme de poids corporel. Elle est relativement proche de la quantité que nous ingérons chaque jour.

     

    En 2006 déjà, une étude avait montré que l'inhalation des nanoparticules du E171 causait des cancers pulmonaires sur des rongeurs. L'additif avait alors été classé dans les substances cancérigènes possibles pour l'homme. À l'époque, aucune recherche n'avait été faite sur l'ingestion de cet additif.

    D'après l'étude récente, l'additif passe dans le sang, puisqu'on le retrouve dans le foie des animaux. Les chercheurs ont également pu constater une altération de la réponse immunitaire à proximité des intestins. Une inflammation légère dans le côlon a aussi été montrée. Mais ce n'est rien comparé à la suite. Des lésions précancéreuses au niveau du côlon sont apparues chez 40 % des rats ayant reçu le colorant pendant 100 jours. À noter cependant qu'une lésion ne signifie pas systématiquement un cancer.


    18 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires